Le pass sanitaire est mort dans l’oeuf.